L’éthanol dans le maïs et céréales.

Dernière mise à jour : 27 mai

agroalimentaire



L’éthanol n’est rien de plus que l’alcool contenu dans les boissons alcoolisées, produites par la fermentation des sucres. Le bioéthanol est de l’éthanol élaborés à partir de biomasse. Il est obtenu par la fermentation des sucres fermentescibles contenus et élaboré à partir de la biomasse riche en sucrose (canne à sucre, betterave sucrière, etc.), en amidon (maïs, orge, blé, pomme de terre, etc.) aussi en le trouve dans la cellulose. Le produit final reste le même, quelle que soit la matière première utilisée. Le procédé de fabrication se diffère. Le sucrose contenu dans l’amidon et la cellulose n’est pas directement disponible. Au contraire, celui qui est dans la biomasse peut être directement fermenté par les microorganismes. Les chaînes de glucose contenues dans ces polysaccharides doivent être au préalable fragmenté par un procédé appelé hydrolyse enzymatique.


Le procédé industriel recouvre tous les traitements physique, thermique, chimique et biochimique, qui visent la fermentation du glucose provenant de l’amidon des grains ou des tubercules et à produire l’alcool éthylique ou bien l’éthanol. La chaine de fabrication décrit la production d’éthanol à partir de l’amidon (maïs, blé, etc.). Ces grains contiennent généralement de 65 à 70 % d’amidon (riche en amidon).



La fabrication d’éthanol depuis le maïs et les céréales peut s’avérer une opportunité intéressante pour les producteurs de grandes cultures, permet d’obtenir un prix généralement supérieur au prix régional. Lorsque le maïs est livré en début de saison, l’opportunité s’avère doublement intéressante puisque les frais d’entreposage sont minimisés.


De plus, la culture de maïs pour l’éthanol ne nécessite aucun investissement supplémentaire en machinerie pour les producteurs de maïs grain.


Rédactrice : FATI Nada (étudiante en 3ème année)

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout