Système

ECTS

C’est quoi le système ECTS?

Le terme ECTS signifie (European Credits Transfer System) en anglais, soit système européen de transfert et d’accumulation de crédits en français.


Les crédits sont calculés en fonction de la charge de travail qui prend en compte les cours magistraux, les travaux pratiques, les séminaires, les stages, les recherches, le travail personnel, les examens, les objectifs de la formation et les compétences à acquérir.


Le système ECTS est un système de transfert et d’accumulation de crédits centré sur l’apprenant, qui repose sur la transparence des résultats et processus d’apprentissage.


Ainsi, Les crédits ECTS reposent sur la charge de travail nécessaire à l’étudiant pour atteindre les résultats attendus à l’issue du processus de formation estimée en crédits.

 

Ils se comptabilisent de la manière suivante :

  •  1 an = 60 crédits soit 1500 à 1800 heures de travail donc 30 crédits par semestre

  •  1 crédit = 25 à 30 heures de travail

Que représente la charge de travail ?

La charge de travail: temps dont les étudiants ont en règle générale besoin pour participer à toutes les activités d’apprentissage : cours, séminaires, projets, travaux pratiques, autoformation, examens, etc.).


L’estimation de la charge de travail ne doit pas être exclusivement basée sur le nombre d’heures de contact (c’est-à-dire le nombre d’heures où les étudiants sont accompagnés par le ou les enseignants mais inclue également le temps passé à travailler seul, à effectuer des stages obligatoires, à préparer les évaluations et à passer les examens.

 

Ainsi, la charge de travail estimée résultera en principe de la somme des éléments suivants:

  1. Nombre d’heures de contact

  2. Temps nécessaire au travail individuel ou de groupe : travail de préparation et finalisation des notes prises lors des cours, des séminaires ou des travaux de laboratoire, collecte et sélection des supports pertinents, révision, étude des différents supports, rédaction de travaux/projets/dissertations, travaux pratiques...

  3. Temps nécessaire à la préparation de la procédure d’évaluation (par exemple, examens) et à la procédure d’évaluation elle-même

  4. Temps nécessaire aux stages obligatoires

Comment se fait l’affectation des crédits préconisée par l’ISFORT ?

Les responsables pédagogiques définissent les résultats d’apprentissage de chaque composante du programme, décrivent les activités et méthodes pédagogiques et estiment la charge de travail correspondante en principe requise de l’étudiant.

 

L’élément principal déterminant le nombre des crédits est la charge de travail estimée requise pour atteindre les résultats d’apprentissage attendus. Le seul nombre d’heures de contact ne doit pas être utilisé comme base de l’affectation des crédits, puisque les heures de contact ne constituent qu’un seul élément de la charge de travail des étudiants.

Quelles est la responsabilité des enseignants par rapport à ce système ?

Préalablement à l’affectation de crédits, un accord doit être établi concernant le profil du programme d’études concerné et les résultats d’apprentissage correspondants.

 

Sur la base du profil d’un diplôme, les responsables pédagogiques conçoivent un programme en définissant les résultats d’apprentissage et en affectant des crédits aux composantes du programme. L’affectation de crédits à des unités d’enseignement repose sur leur pondération en termes de charge de travail requise des étudiants pour atteindre les résultats d’apprentissage.

 

Dans ce cadre, les enseignants doivent inciter les étudiants à prendre de l’initiative et au travail personnel et ne pas se contenter à faire des cours « traditionnels » où seul l’enseignant est actif.

 

Au cours du déroulement du programme, l’affectation des crédits doit être régulièrement suivie afin d’établir si la charge de travail estimée est réaliste.

 

Lorsque les évaluations révèlent des écarts entre la charge de travail prévue et le temps réellement consacré par la majorité des étudiants à l’obtention des résultats d’apprentissage attendus, une révision de la charge de travail, des résultats d’apprentissage ou des méthodes d’enseignement et d’apprentissage s’avère nécessaire.

Les stages

Fournir des efforts pour l’acquisition des objectifs pédagogiques par :

  • Présence en cours,

  • Participation aux séminaires,

  • Travail de recherches,

  • Exposés, ateliers..

  • Travail personnel

Le développement des compétences transversales en sus de la formation académique peut être valorisé tout au long du parcours par les activités suivantes :

  • Montage et suivi de projets,

  • Gestion d’équipe,

  • Prise de parole en public,

  • Communication,

  • Respect d’un calendrier ou d’une mission,

  • Gestion d’un budget

Les compétences acquises dans ce cadre peuvent être reconnues dans le cadre d’une UE "engagement de l'étudiant" et validées par l'attribution d'ECTS ou de points bonus.
Exemples :

  • Les étudiants participant à la promotion de l’école (forums, salons, lycées, ...)

    • Les étudiants exercent une responsabilité au sein d’une association de l’école (membres actifs du bureau des étudiants) : Les étudiants porteurs de projets d’initiatives étudiantes, citoyennes, culturelles, sportives, humanitaires, …, destinées à animer la vie étudiante.

Sont exclues de la reconnaissance de l’engagement étudiant :

  •  Les actions rémunérées,

  •  La présence ponctuelle à des actions sans participation personnelle dans leur organisation,

  •  Les projets étudiants qui seraient déjà reconnus pédagogiquement.

94, rue Allal Ben Abdallah, Casablanca 20000, Maroc  

 (212) 522 44 88 28 

contact@isfort-maroc.com -- isfort.direction@gmail.com